Le native advertising une poule aux oeufs d’or

Le native advertising en pleine émergence offre un meilleur engagement auprès des cibles.

Une récente étude de Mediamétrie et Estat a fait état de la répartition du trafic Internet en France pour le mois de mai 2016.

Etat des lieux du trafic mobile en France

Cette étude fait constat de l’augmentation de l’usage du mobile versus des ordinateurs de bureau ou tablettes.  Pas de surprises, les visites depuis un bureau sont toujours majoritaires avec 48,60% mais le trafic mobile gagne du terrain et n’est pas très loin derrière avec 43, 40% des visites. En dernière place, on retrouve le trafic provenant des tablettes ne générant que 8%. Pour comparer, les visites provenant des ordinateurs représentées 58% en décembre 2014 contre 32% pour le mobile et 10% seulement pour les tablettes.
Répartition du trafic mobile en France par Mediamétrie

Le native advertising l'ami des formats publicitaires « Rich Média »

Cette explosion du trafic mobile représente une réelle opportunité pour les éditeurs d’applications ou les régies publicitaires. De nouvelles solutions publicitaires font d’ailleurs leur apparition et allient finesse éditoriale du native advertising avec l’automatisation et le ciblage programmatique (mode d’achat automatisé en intégrant de la data dans les emplacements publicitaires) à grand échelle.  On parle maintenant de « programmatique natif ».

Le cofondateur de la start-up Quantum Adverstising surfe d’ailleurs sur cette vague du native advertising et explique que « Le programmatique permet de livrer des volumes importants en peu de temps pour, ne l'oublions pas, des taux de clic moyens 10 à 30 fois supérieurs au display et des RPM 3 à 5 fois supérieurs pour l'éditeur."
Selon eMarketer les dépenses en native advetising devraient attendre les 9 milliards de dollars aux Etats-Unis dès 2018. C’est donc une aubaine pour ces sociétés à l’heure ou la tendance est à la recherche via les appareils mobiles comme nous la précision.

Ces nouveaux formats qui ont un potentiel d’engagement double par rapport au display sont en pleine émergence car offre un meilleur engagement auprès de leur cible publicitaire. Le native advertising n’est pas intrusif et se veut créatif et interactif en alliant différent type de créations rich media (encart avec Flash transparent, peel-down, vpaid…)

La créativité technique pour contrer les bloqueurs de pub

Certaines normes en matière de publicités sont encore régies par l’IAB (Interactive Advertising Bureau association qui structure la communication sur Internet) comme la taille, le poids ou encore la durée d’une vidéo par exemple. L’avancée des technologies sur smartphone est telle que ces normes peuvent s’affaiblir dans un futur assez proche. En effet, les smartphones sont de plus en plus rapides et performant et à l’heure du responsive design et de l’UX plus aucun détail n’est laissé au hasard. Pour prendre un exemple concret, il est possible de capter des signaux d’exposition et d’interaction d’un utilisateur à un autre et les tests d’A/B permettent  ainsi d’analyser les campagnes de publicités les plus optimales en temps réel.

Sources:
JDN
L'USINE DIGITALE

Categories
Internet MarketUX - Experience Utilisateur
Aucun commentaire

Répondre

*

*

Dans la même catégorie