La censure a son numéro de code : 451

Est-ce anodin, dans un contexte d'Etat d'Urgence généralisée ? Quoi qu'il en soit, nous notons et apprécions "le clin d’œil" au chef-d'oeuvre de Ray Bradbury "Fahrenheit 451" ...
Erreur-451

Quand on navigue dans le vaste monde du Web, il arrive parfois de rencontrer certains codes d’erreurs, on connait les plus populaires comme l’erreur 503(en cas de « bad séquence »), la 301(en cas de redirection) ou bien le fatale 404 (la page non trouvée) ! Rajoutons à cette liste l’impitoyable « erreur 451 » récemment votée par la Internet Engineering Task Force (IETF).  
Erreur-451Quand la réalité rejoint le virtuel
L’erreur 451 « Unavailable for Legal Reason » apparaîtra dès lors qu’un site est inaccessible pour des raisons d’ordre légal (provenant) d’une décision des autorités compétentes (gouvernement, par exemple). Le page inaccessible s’accompagnera d’une lettre d’information  pour expliciter les motivations qui ont aboutit à cette décision. (concernant des domaines tels que la sécurité nationale, le droit d’auteur, le respect de la vie privée, ou encore le blasphème …) Est-ce anodin, dans un contexte d’Etat d’Urgence généralisée ? Quoi qu’il en soit, nous notons et apprécions « le clin d’œil » au chef-d’oeuvre de Ray Bradbury « Fahrenheit 451 » dont le synopsis décrit un monde où le savoir et la lecture y sont prohibés et où la censure (on y vient) est généralisée. « Dans certaines juridictions, je pense que des gouvernements restrictifs vont refuser l’utilisation du code 451 pour cacher ce qu’ils font. Nous ne pouvons pas stopper ça, mais si des gouvernements vont dans ce sens, ils enverront un signal fort à leurs citoyens sur leur intention« , commente Mark Nottingham, président du groupe de travail HTTP au sein de l’IETF. Sources: The Guardian Le Point

Categories
Cybersécurité
Aucun commentaire

Répondre

*

*

Dans la même catégorie