Google sait commment guérir vos symptômes

Le géant américain continue d'être un moteur de réponse en autodiagnostiquant comme un grand vos symptômes.

Entre nous, qui n'a jamais bondit aussitôt sur sa barre de recherche Google après avoir ressenti une petite gratouille dans le dos ou une fatigue soudaine ? Le premier résultat de votre recherche sera très probablement Doctissimo, mais avec les innombrables messages et posts qui s'y trouvent, il est souvent difficile de savoir si vous avez la danse de Saint Guy ou une bien une maladie plus sérieuse. Google vous hôte ce doute en vous affichant directement ce qui correspond à vos préoccupations médicales. La firme de Mountain View est en effet en train de déployer une toute nouvelle fonction permettant la recherche et l'affichage de symptômes sur Androïd et Iphone.

Google symptom mobile

Comment fonctionne cette nouveauté Google ?

Exemple de résultats de symptômes mobileConcrètement, si vous tapez par exemple des symptômes simples tels que "maux de têtes", une description générale de votre problème apparaîtra dans les résultats du moteur de recherche avec alors une liste de possibilités telles que : "migraine", "sinusite," ou encore "rhume", mais également des suggestions sur la possibilité de vous auto-soigner ou bien des invitations à aller consulter votre médecin. De nombreux résultats de recherche seront consultables avec, pour certaines, des illustrations et un menu déroulant pour en savoir davantage et pour explorer d'autres résultats.

L'initiative de cet idée à été pour Google le fait de réaliser le constat suivant: un pour cent des recherches effectuées par les internautes sont liées à des symptômes. Désireux de s'affirmer davantage comme moteur de réponse, la société a donc souhaité répondre au mieux aux attentes des internautes en créant une base de symptômes et en regroupant des résultats présents sur le web pour ensuite les recouper avec de vrais professionnels de santé. La société à notamment obtenue l'aide d'experts de la Harvard Medical School ainsi que de la Mayo Clinic (une fédération hospitalo-universitaire et de recherche américaine).

 

 

Si vous êtes hypocondriaque, cela devrait vous rassurer (ou non) presque instantanément, mais cette fonction n'est pour le moment disponible qu'aux Etats-Unis (et donc en anglais). Cependant, Google prévoit bien évidemment d'élargir l'accès à sa nouvelle fonction à d'autres pays et langues.

Veronica Pinchin, chef de produit au sein de la firme a déclaré en substance qu'un des gros avantages pour l'utilisateur est que celui-ci n'a pas à parcourir de multiples site web et blogs pour trouver une information médicale de qualité qui répond à son problème (ndlr: et une possible baisse de trafic pour les sites web qui traitent du même sujet).

Tout le monde sera naturellement tenter d'utiliser cette nouveauté car l'information devrait être de qualité, mais si vous souhaitez connaître l'expérience de quelqu'un ou poser des questions plus spécifiques, sans doute que les sites web médicaux type "forum" devraient vous apporter davantage de satisfaction sans pour autant vous garantir un vrai diagnostic. Le mieux étant toujours de voir un spécialiste en face-à-face (ou peut-être par Skype bientôt).

D'un autre côté, qu'en est-il des personnes vivant dans des pays où l'accès aux soins médicaux et aux médicaments reste encore difficile ?

Et vous, pensez-vous que l'on puisse faire confiance à Google pour soigner ses propres maux et ceux de ses proches ? Imaginez le visage de votre médecin lorsque vous lui direz que votre moteur de recherche préféré vous a annoncé telle maladie... Peut-être que dans le futur, il ne sourira pas mais validera le diagnostic du moteur de recherche et ses recommandations.

Categories
Moteurs de recherche
Aucun commentaire

Répondre

*

*

Dans la même catégorie