DoNotPay retire des milliers de contraventions

Un bot créé par un londonien de 19 ans pourrait prétendre à devenir le vrai premier robot avocat du monde en faisant sauter vos pv de stationnement....

Vous vous sentez dans votre droit de contester des contraventions ? DoNotPay peut vous aider et le prouve en ayant fait retirer près de 160 000 amendes de stationnement à Londres et à New York depuis son lancement en mars. Ce robot-avocat ou avocat-robot, créé à la suite d’une amende par Joshua Browder, alors étudiant de première année à l’Université de Stanford, génère des documents et répond aux questions juridiques que vous vous posez.

Cette intelligence artificielle est à la fois bluffante, très utile pour bon nombre de personnes dont certaines croulent sous les contraventions, et surtout gratuite ! (du moins pour le moment). Le montant total économisé pour les personnes s’étant vues considérées comme éligibles s’élèverait déjà à plus de 4 millions de dollars !

Comment fonctionne DoNotPay ?

Exemple DoNotPay pour retirer des contraventionsTraduit depuis l’anglais « ne payez pas », ce chatbot à l’objectif clair fonctionne en plusieurs étapes.

La première est de tout simplement vous inscrire grâce à un email et un mot de passe depuis une page d’accueil pour voir ensuite un écran de tchat apparaître. Suite à cela, le robot va alors procéder à plusieurs questions afin d’en savoir un peu plus sur votre requête telles que « était-il difficile de comprendre les panneaux de stationnement » ?

Après analyse de vos réponses, DoNotPay va alors prendre la décision de vous déclarer éligible ou non à une contestation devant les tribunaux. Son fondateur explique que le robot utilise un langage de script qui combine des choix de mots et des similitudes de phrases pour comprendre ce que l’utilisateur veut dire. Une fois qu’il a saisi votre demande, il vous posera des questions, et choisira des variables pour les placer dans des champs appropriés.

 

Joshua Browder a déclaré lors d’une interview pour Venturebeat : « Je pense que les personnes recevant les amendes de stationnement sont les plus vulnérables de notre société. Ces personnes ne cherchent pas à contourner la loi. Je pense aussi qu’ils sont exploités comme une source de revenus par leur gouvernement ».  La partie « vulnérabilité » n’est peut-être pas la plus vraie, mais celle de « l’exploitation » est fort possible.

Cependant, au vu du prix élevé de certaines zones de stationnement, des personnes préfèrent tout simplement ne pas payer quotidiennement leur ticket car ils ont compris que la note sera alors plus élevée à la fin du mois que si elles payaient une, deux, voire trois amendes par mois. 

Parallèlement, le créateur de DoNotPay a commencé à développer un service à destination des personnes positives au virus du VIH pour qu’elles puissent connaitre et faire respecter leurs droits. Un projet est également en train de voir le jour pour des migrants se confrontant à plusieurs et différents systèmes juridiques afin d’atteindre leur destination.

Et vous ? Espérez-vous voir un tel service débarqué en France pour lutter contre les innombrables amendes que les contribuables doivent payer chaque jour ?

Categories
News sur le Web
Aucun commentaire

Répondre

*

*

Dans la même catégorie