Bitcoin: le début de la fin ?

La monnaie virtuelle vient de subir un nouveau contre-coup et semble sur la mauvaise pente.

Et si la monnaie virtuelle qui fait le bonheur de nombreux internautes depuis près de dix ans était en train de disparaitre ? 

C’est en tout cas la question que la communauté web est en droit de se poser suite aux dernières mésaventures de la célèbre monnaie numérique.

Bitcoin et le Windows Store, c’est fini

Le Windows Store de Microsoft, un des principaux supports du Bitcoin vient en effet d’abandonner dans le plus grand silence l’utilisation des paiements Bitcoin sur sa plateforme. Sans annonce officielle, c’est dans la FAQ du Windows Store que l’information est apparue de façon bien confidentielle afin de prévenir les utilisateurs :

« Vous ne pouvez plus ajouter de Bitcoins à votre compte Microsoft. Votre crédit Bitcoin existant est encore disponible pour les achats sur le Microsoft Store, mais ne peut pas être remboursé ». 

Bien que Microsoft n’ai pas communiqué davantage sur les causes de la fin de cette collaboration, il est probable que la faible utilisation de cette monnaie virtuelle sur la plateforme du géant américain soit une des raisons poussant à abandonner le support de cette monnaie.

Signé en 2014, ce partenariat ouvrait pourtant de nombreux horizons à la monnaie numérique créée en 2007 par le japonais Satoshi Nakamoto. Un futur qui aujourd’hui ne semble plus aussi propice…

Des signes avant-coureurs d’une perte de vitesse

Car cette mauvaise nouvelle n’est pas la première d’une série d’annonces pessimistes, signes d’une situation compliquée au sein de la société depuis plusieurs mois. En effet, en janvier déjà, un des développeurs de cette monnaie cryptographique, Mike Hearn annoncait avec fracas que le « le Bitcoin est un échec ». Avant d’ajouter que c’est finalement un problème d’ordre technique qui pourrait condamner le Bitcoin à une mort lente et une fin prématurée. 

En effet, selon cet expert, chaque « block » de transaction Bitcoin a initialement été limité à une taille de 1 mégabyte, alors qu’aujourd’hui les « blocks » de transaction moyens s’élèvent déjà à 700 kilobytes et ne cessent d’augmenter, risquant de causer une saturation du service. La plateforme a également été victime d’attaque DDOS, et ses dirigeants de menaces de mort.

Les plus optimistes diront que le Bitcoin étant une monnaie non-centralisée, elle ne pourra pas disparaitre complètement tant que certaines personnes continueront à l’utiliser.

La question est donc aujourd’hui de savoir si le Bitcoin réussira à poursuivre son développement. La dernière mésaventure avec Microsoft semble déjà offrir un élément de réponse…

 

Categories
News sur le Web
Aucun commentaire

Répondre

*

*

Dans la même catégorie