Avec la biométrie Google étudie vos émotions

Grâce au développement de la biométrie, Google considère de nouvelles opportunités. En particulier la possibilité d'améliorer ses résultats de recherche.

Au fil des années, nous nous étions familiarisé avec l’utilisation de plus en plus banale de la biométrie à des fins d’authentification, de sécurité ou de paiement.

Mais Google, toujours à l’affut d’idées novatrices – dont le futur nous dira si elles sont bonnes ou non – semble envisager l’utilisation des paramètres biométriques dans un but bien différent : améliorer la pertinence des résultats dans les moteurs de recherche.

En effet, selon The Next Web, Google aurait déposé un brevet aux Etats-Unis pour utiliser les données biométriques des internautes afin de définir si les résultats offerts par le moteur de recherche sont satisfaisants ou non pour l’utilisateur. Et ainsi optimiser au mieux l’affichage et la position des meilleurs résultats lors des prochaines requêtes.

Ainsi, si un résultat provoque chez vous une réaction négative, Google sera en mesure de l’impacter afin de favoriser d’autres résultats plus positifs pour vous.

Pour parvenir à ce résultat Google a vu large et envisage, selon les grandes lignes du projet, d’utiliser le maximum de données biométriques disponibles parmi lesquelles votre rythme cardiaque, le degré de dilatation de vos pupilles, votre vitesse de clignement des yeux et même la température de votre corps.

Des résultats de plus en plus personnalisés

L’objectif de cette nouvelle idée, dont la méthode risque de faire couler beaucoup d’encre, vient s’inscrire dans une stratégie menée de longue date par Google : assurer un niveau de satisfaction maximum des internautes utilisant le moteur de recherche, et une pertinence optimale des résultats par rapport à la requête initiale, mais également par rapport au profil, préférences et habitudes des utilisateurs.

Avant même la potentielle mise en place de ce système biométrique, Google améliore déjà constamment ses algorithmes afin d’offrir des résultats hautement personnalisés à ses utilisateurs. Que ce soit l’historique de vos activités avec votre compte Google ou votre localisation, le moteur de recherche adapte actuellement les résultats fournis en fonction de votre profil ou de vos préférences.

Un défi d’ordre légal

Si l’idée de recueillir et d’utiliser les données biométriques pour obtenir une meilleure expérience utilisateur semble attrayante pour les amoureux des technologies, les défenseurs de la protection des données et de la vie privée risquent d’y voir un nouveau cheval de bataille.

Dans un contexte de tension sur ce sujet, illustré notamment par le face à face Apple-FBI, il y a fort à parier que Google devra faire face à de nombreuses critiques de la part du grand public. Mais la firme américaine sera également confrontée à des questions d’ordre légal. Comment obtenir l’accord des utilisateurs pour recueillir ces données personnelles, comment accéder aux webcams et autres terminaux permettant de recueillir ces informations ? Autant de problématiques que le géant du web devra régler avant de décrypter nos émotions et nos réactions.

Google et la biométrie

Ce n’est pas la première fois que Google parie sur la technologie biométrique pour développer ses services. Avec le projet Abacus, présenté il y a environ un an, Google envisageait déjà l’utilisation de certaines données biométriques pour protéger nos données personnelles et ainsi remplacer l’utilisation de plus en plus vulnérable de mots de passe. Les spécialistes du projet misaient à l’époque sur la récolte de données comme la vitesse de frappe sur le clavier, la reconnaissance faciale ou vocale. 

Alors que le projet Abacus semble au point-mort, il semble que l’utilisation de la biométrie par Google et les géants du web devra relever de nombreux défis avant de voir le jour et d’améliorer notre expérience du web et de ses applications. 

Categories
Actualité SEO
Aucun commentaire

Répondre

*

*

Dans la même catégorie