La bande dessinée à l’heure du numérique

Les blogs, Facebook ou les supports mobiles ont changé le visage de la bande dessinée. A quoi ressemble t-elle aujourd'hui sur Internet ?

On l’a découverte dans les journaux de notre enfance (ou de celle de nos parents), puis elle s’est déclinée sous forme d’albums cartonnés pour enfin être reconnue comme un art à part-entière. A l’heure de la digitalisation, la bande dessinée a suivi la tendance et est aujourd’hui passée au format numérique.

Les innovations technologiques et l’accès facilité à ces nouvelles technologies ont apporté aux auteurs de bandes dessinées un nouveau souffle, ainsi qu’une nouvelle apparence aux planches illustrées. Mais à quoi ressemble justement la BD 2.0 ?

Le blog, nouveau support de publication

C’est d’abord le format « blog » qui a révolutionné l’univers de la BD et du dessin humoristique, en introduisant la notion de « blog BD », rendu célèbre par des auteurs comme Martin Vidberg.

Grâce à son format plus accessible, plus simple et rapide à lire, le blog BD a complètement changé le visage de la bande dessinée moderne, devenue à la fois plus engagée et plus personnelle. Une tendance qui permet à de nombreux auteurs amateurs de se lancer dans l’aventure des dessins à bulles, avec plus ou moins de succès en fonction des sujets abordés ou des graphismes proposés.

En quelques années, le Blog BD est devenu un des symboles de la bande dessinée nouvelle génération, et une source inépuisable de nouveaux talents – dessinateurs ou scénaristes.

Les réseaux sociaux, plateforme de visibilité idéale

Mais le blog n’est pas le seul outil puissant à disposition des dessinateurs et scénaristes de bandes dessinées.

Profitant au maximum des supports 2.0 offerts par l’Internet, les auteurs de bd surfent sur la vague des réseaux sociaux pour compenser une visibilité qui s’affaiblit au niveau « papier ». Des plateformes comme Facebook ou Twitter offrent des opportunités de promotions inespérée pour les auteurs.

A l’image de Allan Barte, auteur de bande dessinée très actif sur Facebook, dont les vignettes sont largement partagées et reprises par les journaux pour illustrer l’actualité.

Même si elle continue son développement, la bande dessinée numérique reste un tremplin vers une publication sous format papier des créations des auteurs. A l’image de nombreux dessinateurs dont les blogs BD ont été publiés avec succès dans le format traditionnel.

Avec les blogs ou les réseaux sociaux, la BD s’est donc adaptée, sous une nouvelle forme, à l’environnement numérique offert par les nouvelles technologies. Pour la bande dessinée traditionnelle, celle des Astérix et des Lucky Luke, le web est encore source d’opportunités à développer.

Le mobile, une nouvelle opportunité

Des opportunités incarnées par la mode du mobile. Avec le développement des tablettes et des liseuses numériques, la bande dessinée, tout comme le marché du livre doit s’adapter afin de correspondre aux nouvelles habitudes des consommateurs. Prix, commodité et interactivité sont autant de facteurs qui doivent pousser les éditeurs à encourager la création numérique de bande dessinée

On sait comment des secteurs comme la banque, les supermarchés ou les logements ont bénéficié des évolutions technologiques liées au numérique au cours des dernières années. La BD est un exemple supplémentaire que l’Internet est une source de développement applicables à tous les secteurs. Et ce n’est que le début !

Categories
Actualité SEO
Aucun commentaire

Répondre

*

*

Dans la même catégorie